AXn5wNLcqPMBIl8oYSu5fr-740x480

24/04/21

Un hommage silencieux a été rendu vendredi à la mémoire de la femme tuée par son mari la veille à Peseux (NE). L’homme qui a poignardé son épouse à plusieurs reprises résidait en Suisse depuis un mois. Son arrestation s’est déroulée dans le calme et il a avoué son méfait. Selon le procureur Nicolas Feuz, ce féminicide « n’a aucune connotation culturelle, ni de liens avec la nationalité de cette famille de réfugiés ».

[…]

 

La victime avait 34 ans. Arrivée en Suisse avec ses enfants il y a deux ans, elle était mère d’une famille nombreuse. Selon Arcinfo, elle avait sollicité un regroupement familial après plusieurs années de séparation, principalement pour le bien des enfants du couple.

[…]

 

« Il faut voir comment ces réfugiés arrivent jusqu’ici: la pression des passeurs, la peur de se faire attraper à chaque passage de frontière, le risque de mourir… Cela pèse. Ces gens ont besoin d’une thérapie psychiatrique dans le pays d’accueil », a indiqué à Arcinfo Luul Sebhatu, représentant des réfugiés au sien de la commission cantonale pour l’intégration des étrangers.

Le Matin


23/04/21

Drame à Peseux. Une femme de 34 ans a été tuée jeudi matin dans son appartement à la rue du Chasselas, selon un communiqué de la Police neuchâteloise. Elle a perdu la vie à la suite d’une agression à l’arme blanche. La victime a été transportée à l’hôpital Pourtalès à Neuchâtel où elle est décédée en fin de matinée des suites de ses blessures. Son mari a été interpellé sur place peu après les faits.

Vers 8h50, la centrale neuchâteloise d’urgence a été informée qu’une personne était grièvement blessée dans un appartement d’un immeuble à Peseux. « Sur place, les policiers ont découvert une femme de 34 ans, présentant de graves blessures », ont indiqué la police neuchâteloise et le Ministère public neuchâtelois.

La police neuchâteloise est intervenue sur place avec une cinquantaine d’agents ainsi que des moyens d’investigation techniques et scientifiques de la police judiciaire. «Plusieurs personnes sont actuellement entendues dans les locaux de la police neuchâteloise au sujet de cette affaire», peut-on lire dans le communiqué.

Les enfants de la victime, en âge de scolarité et qui n’étaient pas présents au moment des faits, ont été pris en charge par les services compétents, a précisé la police. Une enquête a été ouverte par le procureur de permanence, Nicolas Feuz.

[…]

RTN / 24Heures